long-term sichkness absence
Partagez
Revenu garanti

L’incapacité de travail de longue durée en chiffres

Une tendance de plus en plus marquée

Pour bien des gens, une maladie de longue durée entraîne une perte de revenus significative. L’intervention légale via la mutuelle est en effet limitée. De plus, après un certain temps, vous devez vous contenter d’un revenu de remplacement souvent inférieur à votre salaire habituel. Ces dernières années, on constate une nette progression des maladies de longue durée.

Quelques chiffres

Le vieillissement de la population active, le relèvement de l’âge de la pension et la hausse de la pression et du stress au travail soumettent nos organismes et nos esprits à rude épreuve, et cette tendance se fait de plus en plus marquée. C’est en tout cas ce que montrent certains chiffres :

• En 10 ans, le nombre de maladies de longue durée a augmenté de 64 % en Belgique.

• On compte plus de 300.000 invalides en Belgique.

• 35 % des absences de longue durée sont dues à des affections psychiques, une tendance qui ne cesse par ailleurs de progresser.

• 1 travailleur belge sur 4 flirte avec le burn-out.

• Seuls 36 % des Belges souffrant d’un burn-out reprennent le travail au cours de la première année.

Autres facteurs

Les absences de longue durée ne sont pas uniquement dues à des facteurs psychologiques. Une maladie grave (un cancer, par exemple) ou des douleurs lombaires ou dorsales dues à une mauvaise position assise jouent également un rôle important.

De plus, on compte en Belgique environ 100.000 naissances chaque année. Le congé de maternité consécutif à un accouchement est un autre facteur dont il faut tenir compte.